Idées pour Poppy in exposition mobile Nancy

français
Tags: #<Tag:0x00007f5cf05e73e8>

#1

Dans le cadre de l’exposition présentée ci-dessous, nous souhaitons avoir une expérience autour du robot Poppy.
Le budget étant limité, il n’est pas envisageable d’avoir un Poppy complet, une démo à partir d’un bras ou un tronc serait plus dans notre budget.
La démonstration doit se faire le plus possible sans médiateur, par exemple en interagissant avec un Poppy sous cloche depuis une tablette tactile.
Autour de cette démo sera présenté les enjeux de l’impression 3D, avec une vidéo, quelques objets et Poppy en illustration.
L’exposition doit être finalisée et testée pour fin juin 2016, afin d’être inaugurée lors de la fête de la science en octobre 2016.

PRESENTATION DE L’EXPOSITION

Message

Nous partons du postulat que l’Homme d’aujourd’hui ne peut pas comprendre son environnement et vivre sa citoyenneté numérique s’il s’affranchit des bases et des fondements de l’informatique. Quoi qu’on en dise, l’humain est devenu un Homo Numericus. En effet, le numérique croise aujourd’hui de nombreuses disciplines (la physique, l’éducation, la santé et la médecine, l’environnement, les sciences de la vie,…) et impacte sur notre quotidien, au-delà des usages (smartphones, GPS,…). Paradoxalement, la construction d’une culture numérique est difficile pour le grand public, celui-ci n’ayant pas acquis les rudiments nécessaires dans son parcours scolaire. Aussi est-il nécessaire d’offrir au grand public des outils afin que chaque citoyen (ou en devenir) comprenne les mécanismes de la révolution numérique pour lui permettre une meilleure implication et prise de décision. C’est ce que propose de faire cette exposition.
Le fil conducteur de l’exposition est « citoyenneté numérique ».

Parti pris

Les démos/manipulations/ateliers et textes retenus seront en cohérence avec le fil conducteur de l’expo : « citoyenneté numérique ». Ils montreront l’impact des sciences informatiques et mathématiques sur l’évolution de notre société. Ils feront également un lien avec des enjeux liés au numérique.
Les contenus proposés devront être participatifs, interactifs, ludiques, mais également susciter de l’émotion (montrer par exemple des projets mêlant art et science), des interrogations chez le visiteur.

Cibles de communication

Tout public, à partir de 8 ans, i.e. public familial. Nous ne souhaitons cependant pas exclure un public plus jeune (maternelle) et offrirons sur certaines animations/démos une lecture à 2 niveaux, avec des manipulations pour les tout petits.

Titre de l’exposition

De l’homo numericus au citoyen numérique.

Parcours de l’exposition

Donner au visiteur les clés de compréhension des enjeux liés au numérique nécessite d’introduire un parcours progressif et logique. L’exposition sera constituée de 2 axes, complétés par une visite virtuelle

Axe 1 : les fondements de l’informatique

Cet axe s’appuiera sur les 4 piliers qui constituent l’enseignement ISN (langages, informations, machines et algorithmes), d’autant plus efficace qu’il a été pensé dans un souci d’implantation pédagogique. Les activités débranchées (expliquer l’informatique sans ordinateur) développées au sein d’Inria y trouveront une large place, modulo une adaptation au format exposition.

Transition entre axes 1 et 2

Un pôle de transition entre les axes 1 et 2 permettra d’expliquer le triangle vertueux « modélisation, simulation, expérimentation » nécessaire pour expliquer la démarche scientifique spécifique en sciences du numérique. Via du contenu textuel et icono, nous expliquerons ce que sont des modèles, ce que permet et en quoi consiste leur simulation numérique et enfin comment peut s’incarner l’expérimentation.

Axe 2 : des sciences utiles à l’humain et à la société

Cet axe s’inspire du plan stratégique d’Inria et se structure en 4 grands pôles (santé et bien être, gestion de l’énergie et préservation de l’environnement, culture et éducation, notre vie quotidienne), chacun démontrant l’utilité des sciences informatiques pour l’humain et la société dans différents domaines. Chaque pôle proposera :

  • un zoom sur une démo/manipulation
  • 2 autres approches dans le même domaine, illustrées par des contenus textuels et icono (courts), qui mettront en regard enjeux sociétaux et défis scientifiques.

Visite virtuelle

Une visite virtuelle vient enrichir les 2 axes, dans laquelle seront proposés :

  • une présentation de femmes et d’hommes qui ont fait l’histoire de l’informatique
  • quelques repères historiques
  • des contenus multimédia courts et attractifs

#3

Bienvenu Laurent,

Quelques retours rapides à chaud sur la partie hardware:

Quelque chose comme ça ?

C’est dommage de le mettre sous cloche, les robots Poppy sont fait pour permettre et explorer l’interaction physique et social directe.


#4

Merci pour vos premières remarques.

Je vois que le ‘topic’ a été ‘flagged’ par la ‘community’. cela veut-il dire que plus personne ne peut voir ce sujet ?
C’est Pierre-Yves qui m’avait de mettre un sujet sur le forum, je ne savais pas qu’il y avait des contraintes comme l’obligation de l’anglais pour un projet “ouvert” c’est plutôt discriminatoire.

Comment je fais pour communiquer sur ce topique si il est “hidden” ?


#5

Je me réponds, apparemment mon poste n’est pas “hidden”, c’est le post de “terrassa” au sujet de l’anglais qui est “hidden”.

Je ne connais pas du tout ce genre de forum, je suis sûrement trop vieux j’ai commencé avec les newsgroups usenet qui étaient mis à jour la nuit seulement :wink:


#6

Bonjour @lpierron ! Bienvenue sur le forum, et ton post est idéalement approprié, c’est même encouragé de parler en français :smile:

Bien que les robots Poppy soient en effet faits pour l’interaction, je pense qu’il est plus raisonnable de les mettre sous cloche ou hors de portée des doigts des visiteurs s’il n’y a pas d’animateurs, sinon ils vont être cassés ou pourront pincer des doigts.

Un mini Ergo Robot a en effet fait son apparition dans l’équipe, mais il ne bouge pas encore et on a pas encore de recul sur la robustesse de ces créatures :smile:

Pierre-Yves


#7

Bonjour @lpierron,

Votre idée d’exposition me plaît beaucoup et j’ai hâte de la découvrir. L’idée d’avoir un Poppy à Nancy fait plaisir ! :smile: J’ai l’impression depuis quelques années d’une implication grandissante du Loria dans des évènements grand public (Moments d’invention, Science & You, etc.). Est-ce le cas, ou je ne les remarquais pas avant ?

Concernant votre projet, la construction du Poppy est-elle ouverte à des contributions extérieures, de la part de Nancéiens ?


#8

Bonjour,

Je dirais que c’était plutôt l’absence d’évènements grands publics impliquant les STIC, qui faisaient que l’INRIA Nancy Grand-Est et le LORIA ne se montraient pas.

Toues les bonnes volontés sont les bienvenues dans le projet Poppy pour l’expomobile, mais il faudrait savoir qui vous êtes cher nizph ?

Cordialement

Laurent Pierron


#9

Bonjour Laurent,

Merci pour votre réponse. Je m’appelle Nicolas, je suis ingénieur de développement et un ancien du Loria. Je m’intéresse au projet à titre personnel. Depuis quelque temps, j’envisage la construction d’un robot à travers le NYBI / Fab Living Lab, en particulier pour l’impression des pièces.

Je n’ai trouvé que peu d’information sur l’exposition si ce n’est qu’elle sera montée en partenariat avec la MJC Nomade. Est-ce bien ça ? Quelles structures sont impliquées ? Votre projet est-il avancé ?

Cordialement,
Nicolas.


#10

Bonjour Nicolas,

Pour l’instant, il y a peu d’informations en effet, elle sera bien montée avec la MJC Nomade.

Il est possible qu’on travaille avec le Fablab de Nancy notamment pour réaliser des objets 3D
pour la partie Poppy, on y réfléchit.

Je vous en dirai plus au retour de Véronique Poirel, qui est la chef du projet.

Cordialement,
Laurent