Projet artistique en pleine nature avec Poppy

français
Tags: #<Tag:0x00007f5ce9869460>

#1

Contexte

(Rencontre) Artistique Robotique (autour du geste) est le 2ème volet d’un projet artistique entrepris par “Comacina, Capsule créative”. Pareillement à la résidence artistique: Etre et numérique, premier volet du projet, il s’agit de rencontres entre Arts et Sciences dont l’objet d’expérimentation est le robot humanoïde Poppy.

Objectif:

Participant au 2ème volet du projet en tant qu’invitée, mon travail artistique consiste en une série de photographies réalisées dans la nature qui interrogent les rapports qu’entretient l’homme avec les robots.

Préparation:

En vu de faire des photographies en extérieur, j’ai dû trouver une solution concernant l’alimentation de Poppy qui est habituellement alimenté sur secteur.
Après quelques jour de recherches, j’ai finalement opté pour une batterie externe rechargeable trouvée sur amazon. Elle fait 12000 mAh avec plusieurs voltage de sortie (5/12/16/19V) et différents connecteurs. De plus, elle ne fait que 270 gr et coûte une cinquantaine d’euros:

Le cordon livré avec est un peu court (50cm), j’ai commandé une rallonge d’alimentation jack de 3m afin de pouvoir positionner la batterie librement selon la situation rencontrée.

Réalisation

Depuis quelques jours, j’expérimente cette solution lors de prises de photographies dans la nature cantalienne et ça marche plutôt bien.

Le code de Poppy a été un peu modifié pour faire de la mise en position statique du robot en vu de réaliser les mises en scène. Malgré les terrains humides et très accidentés dans lesquels je réalise mes photographies (forêt, vallée, etc.), Poppy se prête bien à l’exercice. Jusqu’à présent, la mise en position n’a pas pris plus de 10 mn et aucune chute n’est à signaler.

En revanche, la batterie se décharge rapidement. Avec 12000mAh, on aurait pu penser tenir 4h mais elle dépasse que légèrement l’heure d’autonomie…

Voici un petit aperçu de l’installation de la mise en position de Poppy en pleine nature (ici la forêt de 700ha du Falgoux):

Quelques photos du making-of de l’aventure en Auvergne.

En cours de route, Projet artistique en pleine nature avec Poppy

Une fois les photographies réalisées, tirées, des interrogations quant à leur présentation se sont posées. La nature et le contenu du sujet photographique m’ont mené à réfléchir l’encadrement des photographies comme partie prenante du travail plastique. L’impression 3D vient en réponse tant au niveau de la réflexion qu’engendre l’oeuvre que dans une continuité avec l’objet même de sa réflexion, à savoir Poppy.
Etant débutante dans le domaine, j’ai d’abord cherché des fichiers de cadres open source et enfin j’ai commencé à réaliser des fichiers moi même.

Voici un aperçu du cadre en cours de réalisation
(Impression avec une Replicator 2, filament bois)

Le cadre une fois assemblé
(la qualité d’impression du cadre de basse résolution a été choisie afin de mettre en avant l’idée de processus de création)

Du “Projet artistique en pleine nature avec Poppy” à “Etudes d’après Nature”

L’aventure artistique avec Poppy a donc abouti à Etudes d’après Nature, un projet qui a été présenté au public lors de quelques occasions (Soutenance de thèse Matthieu Lapeyre, 5e Edition de l’Exposition Internationale de la photographie, LeNonVu (Sfax/ Tunis) et qui continue son petit bout de chemin en mode Work in progress. Un lien vers mon site pour en voir davantage et aller plus loin dans la réflexion

##Quelques images en attendant…


Li-Ion batteries from Tyva energie